fbpx
la Maison des Mandataires
Newsletter
Blog

Les 5 leçons d’entrepreneuriat de Bernard Tapie pour les mandataires immobiliers

2 minutes de lecture
6 octobre 2021

Monsieur Bernard Tapie n’a pas tout réussi. Certaines de ses entreprises ont fait faillite et il a du s’y reprendre à deux fois pour battre le record de la course transatlantique (traversée de l'Atlantique nord en monocoque avec équipage). Il a perdu des élections et, au tout début de sa carrière, il n’est pas parvenu à subtiliser les châteaux de ce diable de Bokassa.

Cela dit, il a mené à bien tellement de projets divers que son parcours peut être une source d’inspiration pour tous les entrepreneurs et particulièrement pour les mandataires immobiliers indépendants. Voici les 5 leçons d’entrepreneuriat du professeur Tapie !

1.     Faites ce que vous voulez mais faites quelque chose

Dans une interview récente où un journaliste l’interrogeait sur les personnes dont il admirait le parcours, Bernard Tapie disait sans chichi : « j’aime les mecs qui font des trucs ». Tout est dit malgré l’apparente simplicité de cette phrase. Lui-même en a fait pas mal de trucs : chanteur, hommes d’affaires, député puis ministre, patron d’un club de foot et même comédien au début des années 2000. Ah oui, il a également été le propriétaire d’un grand journal et l’auteur de 6 livres. Il a toujours choisi de faire plutôt que de ne pas faire, même quand ses idées l’emmenaient dans des terrains qui lui étaient au mieux inconnus et au pire franchement hostiles.

Vous avez un peu de Bernard Tapie en vous si vous êtes devenu conseiller immobilier indépendant. Vous avez osé franchir le pas de l’entrepreneuriat, ce qui n’est pas un petit « truc ». Appliquez désormais ce principe de l’action dans votre quotidien et vous aurez toutes les chances de prospérer. Est-ce je dois me lancer dans une compagne de communication en local ? Faites-le sans hésiter et vous aurez tout le temps ensuite d’en mesurer les effets sur votre business. Est-ce je dois commencer à recruter un conseiller en dessous de moi ou faut-il attendre encore ? Faites-le, rien n’est irréversible dans les affaires et vous pourrez toujours faire machine arrière si jamais la tâche vous parait trop grande. Si vous hésitez entre faire et ne pas faire, c’est qu’il faut faire.

2.     Pensez grand !

Quand il est arrivé dans le foot, il a voulu être champion d’Europe. Quand il a racheté Adidas, il a voulu en faire la plus grande marque de sport au monde. Il se dit même qu’au moment d’être nommé ministre, il avait des vues sur l’Elysée… Je crois que ce qui caractérise le plus Bernard Tapie est son refus d’envisager des choses médiocres. Il n’aime pas ce qui est « petit », il n’aime pas « ces gens-là » pour reprendre la célèbre chanson de Jacques Brel : Qui fait ses petites affaires / Avec son petit chapeau / Avec son petit manteau / Avec sa petite auto .

Encore une leçon pour nous-autres entrepreneurs. On ne devient grand que si on pense grand. Grand par le succès financier pour certains, grand par le professionnalisme ou l’expertise pour d’autres. Vous voulez constituer une équipe de quelques personnes ? Qui vous dit qu’il ne faut pas viser plus ambitieux ? Qui a vous mis dans la tête que le nombre de personnes que vous seriez capables de manager ne peut dépasser 2 ou 3 ? Personne, sinon vous-même.

3.     Ayez confiance en vous

Quel niveau de culot et de confiance fallait-il pour aller voir en 1980 l’empereur déchu Jean-Bedel Bokassa et tenter de lui racheter ses châteaux français pour seulement 10% de leur valeur ? A cette époque, Bernard Tapie n’a que 36 ans et il est encore largement inconnu dans le milieu des affaires. Si ce tour de passe-passe n’ira pas au bout, force est de constater qu’il repart d’Abidjan avec un acte de vente signé de la main de l’ancien dictateur centrafricain. Ce dernier, comme tout son entourage présent ce jour-là, s’est laissé convaincre par le saltimbanque français. Ayez confiance en vous et vous inspirerez confiance.

Il en est de même lors de vos rdv avec des prospects vendeurs ou des acheteurs potentiels. Soyez sûr de vous et de vos compétences techniques, et travaillez bien vos dossiers pour être à l’aise en toutes circonstances. En revanche, nous ne recommandons pas de vous spécialiser dans la vente de châteaux pour le compte d’empereurs africains désargentés.

4.     Soyez fiers de vos réussites

Tapie était un homme du savoir-faire mais également du faire-savoir. Il faisait de chaque victoire personnelle un évènement national dont tout le monde allait parler. C’est ainsi que les médias relayaient allègrement ses exploits en voile ou avec son équipe de cyclisme, faisant ainsi la promotion des marques qui sponsorisaient ces évènements et qui appartenaient le plus souvent au groupe de l’hommes d’affaires.

Là encore nous pouvons nous en inspirer en tant qu’acteurs de la transaction immobilière. Après chaque vente, et si les parties prenantes en sont d’accord, affichons fièrement cette réussite qui donnera envie à d’autres clients de vous solliciter. De même, mettez en avant votre expertise en partageant, notamment sur les réseaux sociaux, des informations liées aux changements de réglementations ou à des tendances de marché.

5.     Mobilisez des énergies autour de vous

C’est une chose que d’avoir de l’énergie à revendre, c’en est une autre de partager cette énergie avec les gens qui travaillent avec nous. S’il s’avait s’entourer des meilleurs, comme ce fut le cas chez Adidas quand il débaucha le styliste de Nike, Bernard Tapie avait le don de galvaniser ses troupes pour en tirer le meilleur. C’est une science qu’il maitrisait à la perfection, et dont on a pu voir toute l’étendue lors des dernières années de sa vie. Gravement malade, il témoignait sur les plateaux télés pour donner du courage aux gens qui étaient dans la même situation que lui. Il leur donnait de l’énergie.

En tant que chef d’équipe, ou futur chef d’équipe, le partage d’énergie est un impératif. Soyez positifs en toutes circonstances et proposez à chacun un cap positif. Dites à vos conseillers qu’ils peuvent réussir autant que vous s’ils s’en donnent les moyens. L’énergie a ceci de particulier qu’on peut en donner aux autres sans en perdre pour soi-même. Au contraire !

La Maison des Mandataires

Rejoignez la Maison et développez vos compétences de mandataires depuis votre boite mail
Newsletter
[countup start="0" end="40000" separator=" " duration="5" scroll="false"]
Inscrits à la newsletter

S'inscrire à la newsletter

La 1ère newsletter dédiée aux mandataires immobiliers d'aujourd'hui et de demain
hourglasscrossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram